No Distance Left to Run & Live At Hyde Park DVD

Par Joël le samedi 20 février 2010, 20:01

La tournée 2009 a fait frissonner tous les fans. blur, avec la complicité de Pulse Films et de Parlophone, a jugé opportun de nous conter son histoire au travers de cette brève échappée du début de l’été avec un documentaire somptueux et un dvd live incroyable renfermant la totalité d’une soirée mémorable au coeur de Londres. Le double dvd consitue un must have pour tous les amateurs du groupe…

No Distance Left To Run

Essex

Le documentaire, taillé pour le cinéma, déroule pendant 1h42 l’historique du groupe et de sa reformation lors de l’été 2009. Mêlant images d’archives, interviews, extraits de répétitions, enregistrements et concerts, le rockumentaire  nous transporte à l’époque de la rencontre de Damon et Graham dans l’Essex, à Colchester. Le parallèle s’établit alors entre les dates des warm up shows de la tournée et la carrière de blur…

...

Album par album, l’ascension du groupe est décrite par le menu. De la percée du groupe anglais en pleine vague grunge au phénomène britpop, en passant par les brits  awards et la guerre par déclarations interposées entre Oasis et Blur, le documentaire revient par flashbacks sur une aventure dont aucun membre n’est sorti indemne. Les difficultés du groupe, les problèmes de chacun et les périodes de doutes, en particulier celle entourant le best seller The Great Escape, permettent d’entrevoir comment l’album éponyme et sa suite, 13, ont pu émerger, en laissant notamment plus de  place à Graham Coxon.

Quelques scènes montrent les membres du groupe backstage, Alex faisant de la pub pour une radio ou encore Damon dans une pièce de théâtre… Pas d’explications supplémentaires par rapport au départ de Graham du groupe en 2003… Les images défilent, gros plans, VHS, les tournées intenses et l’ambiance les entourant est retranscrite de manière authentique. Le film est accompagné naturellement de plusieurs titres du groupe, qui s’associent à merveille avec des séquences triées sur le volet.

Le film prends un tournant avec Glastonbury 2009, ou le groupe retrouve un public nombreux, laissant les émotions envahir le spectateur le temps de Tender… Le groupe semble alors lancé comme une locomotive, en route vers Hyde Park…

Live At Hyde Park

Le dvd live brille par sa pureté, le concert commençant au coucher de soleil londonien et laissant peu à peu place à une nuit noire enveloppant une foule de 47 000 personnes emportée par un tourbillon de chansons. Le public rends un vibrant hommage à la plupart des titres, se trémousse sur Girls & Boys, joue les choeurs sur l’ensemble des titres, rendant justice au groupe et à sa carrière qui a littéralement transcendées les années 90 et qui a laissé une marque indélébile, une empreinte dont le public semble encore friand 10 ans après. De nombreux ralentis et d’effets de caméras ponctuent le spectacle. Trim Trabb résonne encore, alors que Graham annonce Coffee & TV, et que fleurissent les cartons de lait dans les premiers rangs.

Le public en redemande, prolongeant les chansons, tel un cinquième membre du groupe dont on aurait presque oublié l’existence pendant les années qui nous séparaient du dernier live de blur dans sa formation originelle. Damon, Graham, Alex, Dave réunis sur une même scène, prenant un pied monumental pendant deux heures, dans un cadre magnifique, devant un parterre humain infini. Alex dandine, Damon jubile et se jette sur le premier rang, Graham fait des roulades avec sa guitare, tandis que Dave a l’air de décoller.

Tender. Une chanson devenue monumentale au fils des ans. reprise par le public de façon unanime, le titre transcende cette douce soirée d’été et acquiert un statut bien particulier. C’est cette chanson dans la quelle le groupe semble communier avec ses fans, se prenant au jeu des « Oh my… », coupant la chanson en morceaux pour reprise avec le public, le tout dans une ambiance délirante. C’est une histoire d’amour, une confidence que le groupe fait ici, se blottissant contre cette marée humaine pour ne faire plus qu’un…

Un incertitude planait sur la date de tournage, mais le concert filmé est celui du 2 juillet. La date est inscrite par deux fois, au début du dvd et au générique. Cependant peut être que quelques images du 3 juillet sont venues s’intercaler, par exemple la lumière du jour semble varier étrangement entre le clair obscur et la nuit noire sur Country House et Oily Water. blur.co.uk parle d’ailleurs d’un montage des deux soirées. Les images tournent vite, donnant vite au spectateur la sensation d’être sur scène, avec une légère sensation de tournis. L’équilibre est cependant préservé, les lumières sont grandioses, les plans rock’n’roll, le son encodé en DTS 5.1 majestueux. Noyé dans un monde multicolore, le groupe et le public rendent ce dvd assez exceptionnel, et lorsque la dernière minute arrive, le spectateur est dans un état de béatitude aigu.

To be continued (?)

Et la suite ? Même si beaucoup d’articles ont été écrit sur le fait que cette tournée et ce dvd seraient les derniers exploits de blur, la suite est loin d’être écrite. A en croire ce que l’on voit, sur le documentaire comme sur le live, il n’est pas impossible que le groupe reprenne le chemin du studio un jour prochain ou nous refasse d’autres tournées dans les années à venir…

Be Sociable, Share!

    Cette page est fièrement propulsée par WordPress
    magicblur.net, 1999 - 2010